Expositions 2018


Rendez-vous le vendredi 9 novembre 2018 à partir de 18h à l’Hôtel de Ville et de Pays de Château-Gontier pour le vernissage des expositions avec les auteurs et le samedi 10 novembre à partir de 10h aux Jardins de la Source et des Senteurs, puis au Centre hospitalier du Haut-Anjou.

« Ramallah, ville normale…» de Jean-Michel DELAGE à l’Hôtel de ville et de Pays de Château-Gontier

« De la photo de rue avec mon téléphone portable. Le quotidien ordinaire d’un lieu pas tout à fait ordinaire. » ©Jean-Michel DELAGE

 

 

Le photographe Jean-Michel Delage a réalisé au cours de plusieurs séjours ne Palestine une série de photos avec son Iphone intitulée « Ramallah, ville normale . « Je me souviens de mon premier voyage en Palestine, la tête emplie de clichés. J’avais pris le bus à Damas Gate, à Jérusalem. Il faisait encore nuit quand j’ai traversé la forteresse sécuritaire de Qalandia. Quelques minutes plus tard, je suis descendu près de la Place Al Manara. J’étais à Ramallah pour réaliser un reportage sur l’école de musique Al Kamandjati. En parallèle, j’ai commencé à photographier la ville avec mon téléphone. Des petites scènes de rue captées au gré de mes pérégrinations. Une ville normale, Ramallah?

 

 

 

« Histoire du journalisme » à la Médiathèque du Pays de Château-Gontier 

Un des panneaux revenant sur l’histoire du journalisme

 

 

France Télévisions et le site de presse de la BnF, « RetroNews », s’associent afin de proposer une exposition de 14 tableaux et une série de 25 modules vidéo tentant d’expliquer et de répondre aux « questions posées à la production de l’information tout au long de son histoire, de Théophraste Renaudot en 1631 à la rédaction de la première charte d’éthique en juillet 1918 », selon un communiqué. Conçue par Hervé Brusini, directeur de la stratégie au sein de la direction de l’information de France Télévisions, et Etienne Manchette, responsable des partenariats et des contenus pour RetroNews, l’exposition baptisée « Histoire(s) d’éthique journalistique » ambitionne de raconter, d’interroger par l’histoire « l’exigence éthique dans la profession journalisme », expliquent ses initiateurs. Quant aux 25 modules vidéo (3 minutes), ils questionneront par l’archive de presse écrite « le métier, les itinéraires de journalistes, la prolifération des faits Une exposition en partenbariat avec leqs Aqssises Internationale du Journalisme de Tours

 

 

 

 

 

 

Une exposition en partenariat avec les Assises Internationales du Journalisme de Tours au Jardin de la Source et au Jardin des Senteurs

 

 

 « Images interdites de la Grande Guerre » à la chapelle Saint-Julien du Centre hospitalier du Haut-Anjou

 

 

Fidèle partenaire du Press’tiv@l INFO, l’ECPAD, l’Établissement de Communication et de Production Visuelle de la Défense, dévoile 40 photographies qui n’ont jamais été vues par les contemporains du conflit. Prises à partir de 1915, elles ont été censurées par l’armée et les pouvoirs publics de l’époque. Certaines d’entre elles dévoilent des secrets militaires et en disent trop sur le matériel ou la stratégie. D’autres mettent en avant la souffrance des hommes et la violence des combats. Toutes ont été censurées pour préserver les intérêts militaires français, mais aussi parce que leur diffusion pouvait remettre en question la stabilité intérieure, le soutien de la population à la cause nationale et les intérêts diplomatiques français.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et aussi…

 

« Cartooninng for Peace » continue sa route

Pendant ce temps, « Dessins pour la Paix » de l’association Cartooning for Peace présidée par Jean Plantu poursuit son périple au sein des établissements scolaires, des maisons d’arrêt…  Déjà 12 000 visiteurs en Région depuis le début du partenariat entre le Press’tiv@l INFO et Cartooning for Peace en novembre 2015.