Les expositions 2013


EXPOSITIONS

>> « Vivre avec toit » de Jean-Louis Courtinat  – Du 5 au 30 novembre 2013 à l’Hôtel de ville et du Pays de Château-Gontier. 

DSC_2750

Exposition « Vivre avec toit » – Galerie Faits et Causes (Paris) – © Jean-Louis Courtinat

Jean-Louis Courtinat, professionnel de l’image, a notamment été l’assistant de Robert Doisneau, durant 12 ans. Il est l’auteur d’une exposition exceptionnelle: « Vivre avec toit » présentée début 2013 à la Galerie Faits et Causes à Paris. Il a suivi près de treize femmes et hommes âgés de plus de 50 ans qui ont retrouvé un toit après des années de vie dans la rue, grâce au soutien de l’association Les petits frères des Pauvres. Ce travail social exemplaire va circuler dans toutes les mairies d’arrondissement de la capitale et sortir en province la première fois pour venir à l’Hôtel de Ville et de Pays de Château-Gontier. Jean-Louis Courtinat est aussi une personnalité du monde photographique à laquelle un nouveau livre, retraçant toute la carrière, va être consacré dès la rentrée dans la collection photo-poche. C’est également lui qui signe l’affiche du Press’tiv@l INFO 2013. 

Vernissage de l’exposition « Vivre avec toit » et rencontre/échange avec Jean-Louis Courtinat, invité d’honneur du Press’tiv@l INFO-Pays de Château-Gontier 2013, le mercredi 6 novembre 2013 à 18h à l’Hôtel du Pays de Château-Gontier.

 

>> « Entre deux guerres » – par les photographes de l’ECPAD (Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense) – Du mardi 5 au samedi 30 novembre 2013 dans le Cloître du Pôle culturel des Ursulines, 4 bis rue Horeau  à Château-Gontier.

© ECPAD

© ECPAD

La guerre est faite de combats. De moments de vie aussi. Les reporters de l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD) couvrent l’intervention de l’armée française au Mali depuis le 12 janvier 2013. Sur le terrain, ils partagent le travail des soldats et révèlent, à travers leurs images, une facette méconnue du quotidien des hommes. Ces photographies inédites racontent l’autre guerre : celle de l’attente, de l’engagement et de l’épuisement.

Plus d’informations sur : www.ecpad.fr

Visite guidée de l’exposition par l’Adjudant Arnaud Roiné le samedi 23 novembre 2013 à 10h et 14h au Cloître du Pôle culturel des Ursulines. Renseignements et inscriptions au 02 43 09 55 97 ou par mail emmanuelle.boisseau@chateaugontier.fr.

 

>> « Mai 68, regards croisés », réalisée par Cyril Blancy, François Boullant et Marie-Luce Mangolte et distribuée par le Lycée Corot de Savigny/Orge.  Du vendredi 8 novembre au vendredi 22 novembre, salle de réception et hall du Théâtre des Ursulines, 4 bis rue Horeau à Château-Gontier.

© DR

© DR

Cette exposition réssuscite un temps riche et agité, qui a fait s’effondrer bien des évidences et a déplacé partout un questionnement exigeant et radical. Il ne s’agit pas ici d’analyser 68 mais plutôt de souligner la formidable inventivité graphique et verbale d’une époque qui a voulu mettre « l’imagination au pouvoir ». A partir d’une collection d’affiches, de photos inédites et de « unes » de journaux, le visiteur plonge dans une période où l’utopie n’est jamais loin.

Exposition accueillie en partenariat avec le Carré, Scène nationale de Château-Gontier Bazouges, dans le cadre de la programmation du spectacle « Tout ce qui nous reste de la révolution, c’est Simon ».

Visible sur rendez-vous auprès de Emilie Lebarbé, attachée aux relations avec les publics au Carré, Scène nationale au 02 43 09 21 64.

Plus d’informations sur : www.le-carre.org